Extincteur : que savoir sur les types, les normes et les entretiens ?

Un extincteur est un dispositif de sécurité contenant un agent permettant d’éteindre un début d’incendie. Il devrait en avoir dans les immeubles, dans les entreprises et dans les bâtiments publics. Son installation est rassurante pour les occupants. Elle permet aussi de réduire les risques d’incendie. Avant d’en acheter, découvrez les types d’extincteurs, les normes d’utilisation et les entretiens nécessaires.

Quels sont les divers types d’extincteurs ?

Sur le marché, vous trouverez quatre types d’extincteurs destinés à des utilisations différentes :

A voir aussi : Outil de travail collaboratif : choisir en fonction de vos besoins

  • Extincteur à eau ;
  • Extincteur à mousse ;
  • Extincteur à poudre ;
  • Extincteur à CO2.

Un extincteur à eau contient un produit obtenu à partir d’un mélange d’eau et d’additifs. Il est dédié à l’extinction des feux de classe A secs et B avec du gras et des liquides. Lorsqu’un début de feux se déclare, ce dispositif pulvérise de l’eau et des agents chimiques refroidissant les surfaces et créant une pellicule de protection.

Pour les feux de même catégorie, un extincteur à mousse est aussi efficace. Ce dispositif possède le même type d’agent extincteur. La différence, l’extincteur transforme l’eau en mousse capable de refroidir et d’isoler les feux afin d’éviter leurs propagations.

A lire en complément : Conseils pour réussir votre concours d’admission dans une école de management

S’il s’agit de feux B et C, les extincteurs à poudre et à CO2 sont les plus conseillés. Pour rappel, les feux de classe C désignent un cas d’incendie de type gazeux. Sachez aussi que l’extincteur à poudre convient en cas d’incendie de classe A.

Quelles sont les normes à respecter autour de l’extincteur ?

L’installation d’un extincteur est obligatoire dans un immeuble recevant ou abritant de nombreuses personnes. D’ailleurs, un extincteur doit être placé à chaque étage d’un immeuble construit après 1994. Pour les bâtisses plus anciennes, il est recommandé d’installer au moins une bouteille à chaque étage dès que le bâtiment fait plus de deux étages.

Pour les entreprises, le code du travail et la réglementation ERP rendent obligatoire l’installation d’un extincteur à eau de 6l au moins sur chaque 200 m² par niveau. Les normes prévoient aussi des emplacements spécifiques pour ce type de dispositif. Par exemple, l’extincteur à eau est à placer près d’un local d’archive. Pour les dispositifs CO2 et à poudre, l’emplacement idéal se trouve respectivement près du tableau électrique et d’une chaufferie.

Lorsque vous pensez installer un extincteur, n’oubliez pas d’afficher un pictogramme d’utilisation et indiquant le type du dispositif. Les utilisateurs doivent connaître s’il s’agit d’un extincteur pour feux A, B, C ou autres. Ils doivent aussi maîtriser l’utilisation, à savoir goupiller, percuter et viser les flammes. D’ailleurs, les employés doivent aussi être formés à son usage tous les 6 mois.

Comment entretenir et vérifier les extincteurs ?

L’extincteur doit être entretenu régulièrement afin d’assurer son bon fonctionnement en cas de début d’incendie. Les professionnels du secteur préconisent une vérification tous les trois mois. Si vous désirez effectuer l’entretien en interne, il doit être réalisé par un personnel habilité et formé ou par un agent de sécurité incendie.

Vous pouvez aussi engager un prestataire externe pour réaliser un entretien incluant la vérification de la conformité, la réparation, le réglage et la révision de l’extincteur. De plus, cela vous permet de profiter de nombreux avantages comme être serein pour le respect des normes. L’entretien est aussi rapide et sûr, ce qui vous permet d’avoir des extincteurs fonctionnels en tout temps.